« Alerte news (datant de plus de deux ans) : sur Instagram se joue une petite révolution sexuelle. D’une part des illustrateurs et illustratrices cartonnent avec leurs dessins érotiques, plus ou moins explicites : Regards Coupables, Apollonia Saintclair, Petites Luxures, Petite Bohème, Petite Salope (elle est facile celle-là)… Certains frôlent le million d’abonnés, tout de même. D’autres comptes Instagram tentent, sans illustrations, de parler d’orgasmes féminins, d’informer sur les questions de consentement, de plaisirs et de désirs. Il y a un compte, joyeux, qui réunit avec talent ces deux initiatives : Jouissance Club. » (…)

Lire l’interview de la créatrice de Jouissance Club sur le site de Brain Magazine

Si je vous dis : «photographes de nus» et que vous me répondez Helmut Newton, Ren Hang, Araki, Ellen von Unwerth ou Richard Kern, c’est pas mal, mais vous êtes un peu 2010, tout de même. Depuis deux ans, une photographe française de 29 ans, Romy Alizée, expose en France et en Chine, et publie dans des magazines comme Les Inrockuptibles, Grazia, Fisheye, ou Void, ses clichés culs, féministes, queer, et culottés. Elle vient de publier son premier ouvrage, Furie, aux éditions Maria Inc, un objet-livre magnifiquement mis en page, à poser impérativement sur votre table de chevet. Rencontre avec une artiste qui casse les codes de la représentation du nu en photographie. (…)

Lire l’interview de Romy Alizée, sur le site de Brain Magazine

La Marche du Sexe – Causette

 » La marche est une échappée belle loin des routines de pensée ou d’existence, et même de celles de l’inquiétude ou de la tristesse ». C’est l’anthropologue et sociologue David Le Breton qui l’écrit . Je rajouterais que les rencontres érotiques peuvent être elles aussi des échappées belles. Un moyen pour ne pas sombrer dans le chagrin. C’est en tout cas ce que vit Adeline. »

Lire l’interview dans Causette daté de mai 2018.