« Il y a des jours où le droit des femmes, je m’en tape comme de mon premier tampon. Je l’avoue, je ne suis pas féministe 365 jours par an. Je ne me préoccupe pas, sans cesse, des libertés et droits des femmes dans le monde d’aujourd’hui. Je ne crois pas être une féministe en mousse, mais je suis parfois fatiguée de ces sujets. C’est pourquoi quand une amie m’a parlé, cet été, d’une nouvelle web-série documentaire, géniale, sur les femmes iraniennes, appelée « Selfiraniennes », ma première réaction a été : « mouais ». Suivie de : « il reste du rosé ? »
Mea culpa mea maxima culpa, depuis j’ai regardé cette série, et elle est effectivement géniale. Addictive, même. »

Lire l’interview des deux créatrices de « Selfiraniennes » sur le site de Brain Magazine